Charolles-Veuve Barès

joli beurrier de Charolles petit feu de la période Hippolyte Prost (donc avant 1892).

La Veuve Barès était un magasin de revente à Clermont-Ferrand client régulier d’H. Prost. Elle revendait sur place en magasin et avait certainement convenu avec HP qu’il ne mette pas sa propre marque indiquant la provenance de Charolles, mais seulement son propre nom et Clermont-Fd pour faciliter la vente aux touristes.
D’après mes recherches, la Veuve Barrès a acheté des pièces à Charolles au moins sur la période 1883-1889, mais une période plus large n’est pas exclue.
renseignements de Mr Molin
  • Pays : France
  • Région : Bourgogne
  • Faïencerie : Charolles
  • Année : 1883/1889
  • Type : Faïence
  • Signature : non
  • Restauré : non
  • Etat : Moyen

Faïenceries diverses-Desvres décor Rouen

Ce beurrier me laisse un peu perplexe, au départ et au vu de la signature je pensais l’attribuer facilement aux sociétés d’exploitation de Géo Martel voire même à Jacques Martel son fils. J’ai donc demandé confirmation à la petite fille de Géo Martel, Mme Rita Martel Euzet.

Voici sa réponse : Il ne s’agit pas d’une pièce historique de Géo Martel, ni mëme des sociétés d’exploitation, ni de Jacques Martel, celui-ci signait JMD. Je me tourne donc vers Monsieur Piton F, fin connaisseur de la production Desvroise qui me dit qu’il pourrait s’agir de Jacques Martel ou de certains ouvriers de GéoMartel ont quitté l’entreprise et se sont mis à leur compte; sans doute ont-ils emporté quelques moules et réalisé des pièces eux-mêmes (Philippe Lambert, Henri Haigneré, Au plaisir des yeux, Desvres Tradition etc…).

Je n’ai donc pas de véritable attribution pour cette pièce.

Pays : France
Région : Nord
Faïencerie : Desvres
Année : 1980
Type : Faïence
Signature : Décor Rouen fait main JM
Restauré : non
Etat : Excellent

Faïenceries diverses-Tuileries Normandes

 

 

L’histoire de la Tuilerie du Mesnil de Bavent et sa branche artistique maintenant appelée Poterie du Mesnil de Bavent est intimement liée à l’histoire économique du Calvados on y retrouve des fluctuations dues aux tourmentes internationales, mais aussi aux difficultés de la région. L’origine de cette entreprise potière remonte bien loin dans le temps.

Déjà au 15ème siècle des petits potiers installés sur le gisement fabuleux d’argile de Bavent produisaient les ustensiles de cuisine nécessaires à cette époque – le village de Bavent continua à être au centre de potiers jusqu’au moment où en 1842 un fabricant de Mâcon, Pierre Comptet-Nérat séduit par la richesse du gisement venait installer des fours à bois et créait l’industrie qui existe encore.

Pierre Comptet ressuscita entre autres la fabrication des épis de faîtage qui fut si florissante au 16èmeSiècle. Ses deux fils lui succédèrent Charles et Claude – un à Caen dans une industrie de pots à fleurs et l’autre à Bavent où il rénova la tuile vieillie qui fait le charme des toitures normandes. Au décès de Pierre Comptet en 1901 la poterie est à M Le Batard beau Fils de Pierre Comptet et quelques années suivant sera vendu.

Après cette famille la Tuilerie Normande appartint à M Aimé Jacquier (1847-1911) en 1903 où il restera jusqu’à sa mort. M Jacquier avec son frère, Francis sculpteur aussi créa la magnifique collection d’animaux qui sont toujours reproduit fidèlement de nos jours et ont toujours autant de succès. A sa mort son fils adoptif, Aimé Jacquier-Dautriche dirige la poterie jusqu’a sa vente en 1931. Puis M Valin développa une partie de fabrication utilitaire y compris lavabos sur pied et fontaines.

En 1931 m Maurice Dupont ingénieur et homme d’affaires exceptionnel donna à la Tuilerie Normande un essor considérable et relança la fabrication de la petite tuile plate. L’usine et l’atelier artistique se développèrent considérablement et la Tuilerie Normande connut un véritable âge d’or qui se termina à la guerre de 1939. Pendant l’occupation le travail continua au ralenti pour s’arrêter complètement au débarquement du 6 juin 1944. La bataille qui fait rage en Normandie provoque de nombreux dégâts aux bâtiments et installations de l’usine et ce n’est qu’en juin 1945 que la production des tuiles se remet en marche tant bien que mal mais en janvier 1946 on sorte 1.000 tonnes de tuiles par mois. Pendant ce temps on ramasse les morceaux et on refait des moules dans l’atelier de modelage et on forme des apprentis. En 1957 on fabrique 2.000 tonnes de tuiles et de briques par mois et 5.000 pots à fleurs par jour. L’atelier de modelage où toutes les pièces sont faites à la main va en croissant et la production des épis de faîtage reprend son plein essor.

En 1966 après le décès de M Dupont, sa veuve continue à diriger l’affaire mais bientôt vend l’usine à un groupe d’hommes d’affaires caennais. Mme Dupont garde cependant un intérêt dans l’atelier artistique et ce n’est que plusieurs années plus tard, lorsqu’elle se retira dans sa Touraine natale que l’atelier sans direction artistique tomba dans la médiocrité.

En 1987, l’affaire fut vendue à la société Lambert qui intéressée uniquement par l’usine de tuiles mit l’atelier de modelage en liquidation volontaire.

A ce moment Martine Kay–Mouat qui auparavant avait fait son apprentissage à la poterie racheta les ateliers pour sauver la fabrication de ces merveilleux épis de faîtage et aussi pour sauver du chômage tous les artisans spécialisés qui travaillent à la réalisation de ces pièces uniques en leur genre. La guerre du Golfe et des années dures dues aux problèmes économique de la France n’arrangea pas les choses. En 1992 Dominique, se joint à cet effort pour continuer et perpétuer la tradition des épis de faîtage. Il a fallu tout l’enthousiasme de l’équipe, et le soutien de Martine Kay-Mouat pour survivre ces années difficiles. En 2007 les efforts étaient validés par la récompense du label « Entreprise du Patrimoine Vivant » et renouvelé en 2012. Aujourd’hui La Poterie du Mesnil de Bavent s’avance avec confiance vers l’avenir avec des nouvelles idées.

Petit beurrier des années 1960 du temps la poterie s’appelait Les tuileries normandes.

Documentation fournie par la Poterie de Bavent avec mes remerciements.

Pays : France
Région : Normandie
Faïencerie : Les Tuileries Normandes
Année : 1960
Type : Faïence
Signature : TN Bavent
Restauré : non
Etat : Excellent